La chirurgie

Aller en bas

La chirurgie

Message par Invité le Lun 16 Fév 2009 - 18:02

Qui peut y prétendre ?

- L’opération de l'épilepsie s’adresse principalement aux patients présentant une épilepsie partielle pharmaco-résistante (traitement médical inefficace) avec un foyer épileptogène localisé, et qui peut être enlevé sans risque de provoquer un déficit neurologique ou un trouble de la personnalité.
- Pour des patients atteint de crises partielles d'origine temporale ou extra-temporale.



Quelles données peuvent permettre d’envisager l’acte chirurgical ?

Une évaluation neurologique complète est nécessaire pour évaluer la faisabilité de l’opération.
Avec le spécialiste seront abordé les points suivants :
• L’histoire médicale détaillée du patient
• La recommandation de son médecin de famille ou de son neurologue
• La détermination des régions spécifiques du cerveau d’où ce déclare les crises
• La détermination du degré de risque de la chirurgie et la formulation d’une stratégie
• La détermination de la probabilité que la chirurgie aidera réellement à maîtriser les crises

Différents examens permettrons d’obtenir les informations essentielles pour effectuer la chirurgie
- Un enregistrement vidéo en milieu spécialisé (EEG-vidéo) associé à un électroencéphalograme permettra d’analyser les crises et absences et d’identifier la zone épileptogène.

- Un IRM
mettra en évidence la présence d’une lésion microscopique.
- Une imagerie fonctionnelle (PET Scan ou TEP Scan) permettra d’estimer le débit sanguin cérébral au niveau de la zone épileptogène et la consommation de glucose de cette zone.
- un examen neuropsychologique complet permettant d’apprécier un éventuel déficit fonctionnel lié aux crises et surtout d’augurer un déficit entraîné par l’intervention.


Quels types d’intervention ?

Il existe trois types d’intervention pratiqués suivant une neurochirurgie classique :
- la cortectomie, qui consiste en l’ablation très limitée de la zone du cerveau où a été défini le foyer épileptogène (lobe temporal et lobe frontal),

- la callosotomie revient à une ablation totale d’une structure cérébrale se situant entre les deux hémisphères cérébraux (intervention relativement exceptionnelle indiquée dans certaines épilepsies généralisées graves et handicapantes caractérisées par des crises avec chute brutale),

- l’hémisphérotomie (section fonctionnelle de l’un des deux hémisphères) utilisée exceptionnellement et réservée aux épilepsies sévères de l’enfance associée à une hémiplégie infantile ou à des lésions anatomiques importantes.



Source: http://pagesperso-orange.fr/opereepilepsie/La-chirurgie.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum