EEG

Aller en bas

EEG

Message par Invité le Mer 18 Fév 2009 - 15:30

Votre médecin a prescrit pour votre enfant un électroencéphalogramme ou EEG. Il s’agit d’un examen qui se déroule dans un laboratoire de neurophysiologie ou dans le cabinet de votre médecin. Votre enfant ne souffre absolument pas pendant cet examen, mais il a besoin d’être rassuré.

Quels sont les grands principes de l’électroencéphalogramme ?



Le but de l’EEG est d’étudier l’activité cérébrale en captant depuis l’extérieur les signaux émis par les neurones. L’EEG rassemble les potentiels électriques sur un appareil qui amplifie les signaux et les transcrit pour qu’ils puissent être analysés. Ces signaux sont recueillis grâce à des électrodes posées sur le cuir chevelu et le visage. L’EEG, fait en laboratoire, met en évidence des anomalies caractéristiques présentes entre les crises, de façon permanente ou intermittente Parfois ces anomalies n’apparaissent que pendant le sommeil, en particulier chez l’enfant. Aussi, l’enregistrement devra se faire à ce moment là.


Comment se déroule l’examen ?



L’EEG est généralement réalisé par un technicien chez un neurologue, en cabinet de ville ou dans un service hospitalier. L’enfant ne souffre absolument pas pendant l’EEG et doit être mis en confiance pour suivre au mieux les instructions du technicien. De ce fait, les nourrissons et les petits enfants doivent être préparés psychologiquement à l’examen afin d’éviter tout stress. Pour un EEG standard, le technicien pose sur la tête de votre enfant un casque souple pour y fixer entre 15 et 20 électrodes enduites d’une pâte conductrice.


Comment se déroulent les épreuves de stimulations ?



Certaines situations conduisent à proposer des épreuves de stimulations. Les deux principales épreuves sont la l’hyperpnée chez l’enfant coopérant et la Stimulation Lumineuse Intermittente. L’épreuve d’hyperpnée consiste à respirer profondément et souffler pendant plusieurs minutes. Cette épreuve provoque une hyperoxygénation du cerveau et permet de détecter certaines anomalies. Elle est très utile dans l’Épilepsie Absence typique où les crises sont favorisées par l’hyperpnée qui sera donc prolongée à 2 fois 4 minutes. Dans l’épreuve de stimulation lumineuse, l’enfant est soumis à des flashs lumineux (yeux fermés et ouverts) avec des fréquences différentes. Elle permet de montrer une éventuelle sensibilité à la lumière chez certains enfants. Elle est particulièrement indiquée dans les Épilepsies photosensibles, et permet de déterminer des bandes de fréquences à réponses positives.



Source :http://www.hopital-necker.aphp.fr/EEG-de-courte-duree-en-laboratoire.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum