Le cacher à son employeur...

Aller en bas

Le cacher à son employeur...

Message par chris91 le Lun 16 Nov 2009 - 20:18

Bonjour à tous,
Je voulais savoir combien d'entre vous êtes confrontés au même problème que moi,à savoir que je dois cacher mon épilepsie à mon employeur sous peine de perdre mon emploi sous sa forme actuelle.Mon seul tort,si je peux dire,c'est d'être devenu épileptique alors que j'exerçais déjà cet emploi qui est déconseillé aux personnes épileptiques.Que puis-je faire d'autre alors pour préserver ma situation que de passer mon épilepsie sous silence?
J'aimerais savoir si d'autres personnes sont confrontées au même problème que moi?
avatar
chris91
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Masculin
Nombre de messages : 296
Age : 39
Localisation : île-de-france
Date d'inscription : 13/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par savana le Lun 16 Nov 2009 - 23:16

J'ai toujours caché mon épilepsie à tous mes employeur. Mais je pense pas que ca m'aurai fais perdre mon emploi. Que fais tu comme métier ?
avatar
savana
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 2644
Age : 33
Localisation : PACA
Date d'inscription : 08/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par chris91 le Mar 17 Nov 2009 - 10:07

Je préfère révéler ma profession par MP pour ceux que ça intéresse.
avatar
chris91
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Masculin
Nombre de messages : 296
Age : 39
Localisation : île-de-france
Date d'inscription : 13/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par savana le Mar 17 Nov 2009 - 13:01

Ok désolé. Mais ce ne serai pas de la discrimination de te licencier à cause de ton épilepsie ? Si ils jugent que tu n'est pas apte à assurer ton travaille, ils devraient plutôt te donner un autre poste plus adapté. Mais peut être que si malgrès ton épi tu arrive à assumer ton travaille, tu peux continuer à la cacher. C'est pas toujours facile, moi il m'est arrivé de faire des crises en plein boulot. Je mentais en disant de c'était de lhypoglycémie. Mais c'est surtout par peur du regard des autres que je caché ma maldie.
avatar
savana
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 2644
Age : 33
Localisation : PACA
Date d'inscription : 08/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par Marie-Hélène le Ven 8 Jan 2010 - 0:38

Moi aussi j'ai toujours pensé qu'il valait mieux ne pas le dire à mon employeur. Pas parce que j'ai honte mais parce que je considère que ça ne les regarde pas. Ça fait partie de ma vie privée et ça ne regarde que moi.
Je n'en ai jamais parlé à mon ancien employeur (qui était aussi mon premier employeur !) jusqu'à ce que j'aie, au bout de plusieurs années de travail, une crise. Bon, après, tout le monde savait bien sûr.

Après, quand j'ai voulu travailler au Ministère, j'ai dû le dire au médecin du travail. Je devais passer une visite médicale pour être embauchée au Ministère et je devais dire si j'avais des problèmes de santé et lesquels. Là, je n'ai pas voulu le cacher. J'avais peur d'avoir une crise un jour au travail et qu'on me reproche de l'avoir caché au médecin du travail.
Puis j'ai eu une crise au travail. Mes collègues de bureau étaient alors au courant. Puis j'ai changé de bureau et j'ai été installée sur une plate-forme avec plein de policiers et gendarmes. J'ai recommencé à avoir des crises et là, comme c'était sur une plate-forme, beaucoup d'autres personnes l'ont su. Le bouche-à-oreille a fait le reste... Mais bien que tout le monde maintenant le sache, cela ne me met pas mal à l'aise et je ne sens aucune différence dans le comportement des gens de mon travail, sauf qu'ils s'inquiètent plus pour moi, qu'ils sont un peu plus protecteurs.
Il arrive qu'une personne maladroite me dise une énormité au sujet de l'épilepsie mais je ne m'offusque plus. Ça me fait plutôt sourire maintenant et ça devient la plupart du temps une anecdote. je suis des fois bien surprise de l'ignorance de certaines personnes...
avatar
Marie-Hélène

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 56
Localisation : Saint-Maur (94)
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le cacher a son employeur

Message par lissandro21 le Jeu 8 Fév 2018 - 14:53

chris91 a écrit:Je préfère révéler ma profession par MP pour ceux que ça intéresse.

Bonjour Chris. Je souhaiterai échanger avec toi à ce sujet, car je suis dans une situation quasi identique à la tienne...

J'ai exercé pendant plusieurs années une profession ou les "on dit" affirment que l'épilepsie est contre indiquée... Ne voulant pas prendre de risques, j'ai volontairement caché l'existence de mon epilepsie, sachant que celle ci était controlée et stabilisée, depuis plus de 10 ans.
J'ai fait une premiere crise, étant jeune, et on m'a diagnostiqué cette épilepsie. lors de la phase de tests des traitements, j'ai été un premier temps sous dépakine, ou je ne faisait plus de crises, mais je prenais du poids. on a alors testé le lamictal, et la, j'ai refait deux crises malgré un ajustement du traitement. Je suis donc repassé à la dépakine, et de ce jour, je n'ai plus fait une seule crise.

Je me retrouve face à un cas de conscience ou je change d'entreprise dans le même domaine, et je me demande si je dois en parler ou pas...

Si tu peux me contacter par MP pour en discuter un peu plus (étant nouveau membre, je ne peux pas encore te contacter de moi même ^^ )

Bon courage à ceux qui ont ce genre de problème, car c'est vraiment un cas de conscience très compliqué à gérer...

Liss
avatar
lissandro21

Masculin
Nombre de messages : 2
Age : 44
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 08/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par corinette le Ven 9 Fév 2018 - 14:19

lissandro21 a écrit:
chris91 a écrit:Je préfère révéler ma profession par MP pour ceux que ça intéresse.

Bonjour Chris. Je souhaiterai échanger avec toi à ce sujet, car je suis dans une situation quasi identique à la tienne...

J'ai exercé pendant plusieurs années une profession ou les "on dit" affirment que l'épilepsie est contre indiquée... Ne voulant pas prendre de risques, j'ai volontairement caché l'existence de mon epilepsie, sachant que celle ci était controlée et stabilisée, depuis plus de 10 ans.
J'ai fait une premiere crise, étant jeune, et on m'a diagnostiqué cette épilepsie. lors de la phase de tests des traitements, j'ai été un premier temps sous dépakine, ou je ne faisait plus de crises, mais je prenais du poids. on a alors testé le lamictal, et la, j'ai refait deux crises malgré un ajustement du traitement. Je suis donc repassé à la dépakine, et de ce jour, je n'ai plus fait une seule crise.

Je me retrouve face à un cas de conscience ou je change d'entreprise dans le même domaine, et je me demande si je dois en parler ou pas...

Si tu peux me contacter par MP pour en discuter un peu plus (étant nouveau membre, je ne peux pas encore te contacter de moi même ^^ )

Bon courage à ceux qui ont ce genre de problème, car c'est vraiment un cas de conscience très compliqué à gérer...

Liss

Lissandro, je ne sais si chris est toujours actif sur le forum, en effet, son post date de 2009. Tu devrais trouver sur le forum de nombreux sujets qui traitent de ce point. Et je ne doute pas que des membres t'apporteront leurs points de vue et leurs expériences.
Courage à toi!

_________________
La force est en nous sunny Si!Si!
avatar
corinette
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 2463
Age : 50
Localisation : Landes
Date d'inscription : 18/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par f le Jeu 27 Sep 2018 - 22:35

Bonsoir à toutes et tous

Mon avis personnel n'engage que moi,

Perso je ne connais pas de métier correspondant à ce handicap qui est l’épilepsie,

Certains postes sont adapté en entreprises au personnes en situation de handicap car 6% des postes minimum doivent l’être, sinon les entreprises sont sujet à payer une forte amende (loi 1987) et 2005 sur le nom respect de postes et discrimination envers une personne en situation de handicap.

Pour ma part, depuis que je suis ado, (age ou lequel je suis devenu epi) je l'ai toujours caché dans la mesure ou mon traitement me le permettais, mes parents me l'on conseillé,me disant que ça me mettrai des battons dans les roues, idem pour le permis
mon épi à évolué en mal mais j'ai toujours été sous contrôles et stabilisé
j'ai eu plusieurs employeurs en 17 ans
Il est difficile d’accéder à un poste en milieu ordinaire en avouant que l'on est epi

Dernièrement, j'ai vécu 4 années qui ont été difficile
j'ai été licencier économique
De cela est venu la galère, reconversion professionnel, les cdd qui s’enchaînent, formation, stress
remise en question,
J'ai recommencé à faire des crises, nouveaux traitements. l' angoisse des crises et questionnement sur mon devenir surtout pour ma moitié et les enfants

j'en suis ressorti avec un traitement adapté et une stabilité ,stabilisé, une certaine confiance en moi à toute épreuve c'est instaurée , et sans dire à mes employeurs en cdd que j'étai epi

j'ai trouver un poste en cdi en début d'année et tout ce passe bien, je n'ai rien dit à mon employeur ni à la médecine du travail comme au court de ma vie pro
Mon poste n'est pas fait pour une personne comme moi ainsi que les formations mis a ma disposition obligatoire ou facultative pour ce poste,
Si la médecine du travail le savait ou mon employeur je n'aurai jamais eu le cdi,
Après mes différents remplacements de longues durées et les entretiens, les tests, sachant qu'il y avait un tas de candidat, j'ai été retenu pour mes qualités humaines et professionnels,
Cela en conclu que je n'ai aucune obligation de leur signaler, cela reste confidentiel comme mon médecin secret professionnel

j'ai une collègue qui m'a fait part qu'elle avait eu par le passé des vertiges de meunière durent à soigner, des vertiges, personne ne l'a viré à cause de cela

Bien soigné et bien traité, ce n'est pas pire que le diabète, personne n’empêche à un diabétique de travailler, je suis conscient en disant cela que je ne suis pas un épileptique atteint sévèrement par cette maladie et un traitement qui marche.

Cela peut arriver à tout le monde de faire un malaise, ou autre chose de plu grave au travail d'un seul coup

Je part du principe que je n'est pas la peste, j'ai le droit d'avoir une vie professionnel et personnel comme tout un chacun, d’être intégré dans la société comme tout le monde, dans la mesure de mes capacités SUIVANT MON HANDICAP,

Nous ne sommes pas des bêtes sauvages, nous en avons le droit,
Nous vivons juste avec un handicap plus ou moins conséquent, je le conçois

La plupart des gens pense que c'est une maladie qui fait peur,
De grandes personnalités étaient épi comme Jeanne d'arc, jules César, Van Gogh!, Napoléon (fou ou génie?) vaut peut être mieux garder pour soit que l'on n'est epi!

il ya 70 ans,50 ans nous aurions été interné en psychiatrie, expériences ou lobotomie?
il ya eu du progrès, c'est long mais faut y croire
les lois 2002 et 2005 sur le handicap réconfortent et font avancer les choses, espoir donc

La loi 2002 concerne les établissements MDPH

loi 2005, je site la définition:

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

Ce qui veut dire que sont reconnu également les troubles psychique tel la dépression, burn-out, bipolaire, etc depuis 2005

Bref, pour mon bien être, comme tout un chacun, j'ai besoin de travailler pour l'estime de moi, la confiance en moi, mon bien être dans ma vie professionnel qui interagie sur ma vie personnel, ma famille....la pyramide de Maslow est très explicite, très simple , efficace,

Et pour ainsi dire, je merde ceux qui veulent me mettre de coté comme la médecine du travail et les employeurs, etc etc
j’espère pouvoir travailler jusqu’à la retraite en milieu ordinaire dans mon poste en cdi avec mon secret et leur mettre en pleine bouche quand je partirai en retraite, même pourquoi pas écrire un bouquin pour prouver que nous sommes utiles même indispensable à la société!

Désolé mais c'est mon ptit coup de gueule, ça fait du bien défois















avatar
f

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 42
Localisation : Dans un coin de Normandie
Date d'inscription : 12/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par yannkuza le Ven 28 Sep 2018 - 0:12

F, je te lis avec interet😉
A l epoque je n avais pas dit a mon employeur que j etais devenu epileptique, je lui ai juste dit que je ne voulais pas parler de ce qui m arrivait, ca faisait peur Twisted Evil
Provocation? Assurement!!! :fleurs: Nos rapports etaient tendus depuis mon accident au travail et les arrets reguliers que j avais avant de faire partie de cette grande famille d electrik cervelle....
Tu me diras j ai pas fais mieux mais c est ma marque de fabrik il fallait que j amene a la questionnette mon boss....quelle joie, quelle delectation j ai ressenti quand, quelques annees apres mon licenciement pour inaptitude (quand cette epi s est degradee pour cause de fatigue croissante), lorsque je m en suis payee une tranche: je suis retournee a mon ancienne boite et il n avait pas oublie que j avais refuse de lui dire ce qui m arrivait, lui qui m avait vu faire mon accident cerebral....il m a demande et la je lui ai dit que j etais epileptique avec un sourire jusqu aux oreilles....il a regarde le ciel, soupiré et est rentre dans son bureau...joie incommensurable....en 30 secondes je me suis venge de 2 ans de pression qu il essayait de m infliger (sans succes)
mais yannkuza n oublie jamais😃

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5713
Age : 40
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par Steuf le Ven 28 Sep 2018 - 14:05

Perso je l'ai pas caché, d'une parce que j'ai déclaré la maladie après mon embauche, et que j'ai pensé à un évènement isolé au départ, donc comme je suis dans une petite structure, qu'on papote pas mal, j'en avais parlé, et au final, je pense que c'est une bonne chose pour moi. Smile Mais je ne fais pas un métier "contre indiqué" pour les épileptiques.

Je pense qu'on ne peut pas faire de généralité là-dessus, c'est vraiment du cas par cas.
avatar
Steuf
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Féminin
Nombre de messages : 286
Age : 31
Localisation : BDR
Date d'inscription : 08/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par MuffinShow le Mer 3 Oct 2018 - 10:13

Rappelons-nous qu'il s'agit d'une décision propre à chacun en fonction des responsabilités inhérentes à l'activité et risques encourus. Ce mensonge par omission doit être mûrement réfléchi et assumé par la suite...

_________________
"Qu'importe que le vent hurle, jamais la montagne ne ploie devant lui." :zeeen:
avatar
MuffinShow
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 3028
Age : 40
Localisation : Somewhere
Date d'inscription : 10/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par nihil le Jeu 11 Oct 2018 - 11:33

cet été j'ai bossé dans la restauration, et pour une fois, j'étais déclaré. Du coup il a fallu rendre une petite visite a l'infirmière du travail (c'est comme ça qu'on dit? Moi y en a pas être sûr) et je ne lui ai pas caché que j'étais épileptique.

J'ai bien cru qu'elle allait m'empêcher de bosser ! J'ai dû la convaincre pendant une heure que tout allait très bien, mieux même, que le reste du monde tournait peut être pas rond, mais mon monde a moi était comme le dos d'un paquet de biscuits bio :top:
ET j'ai dû obtenir un certificat de mon généraliste.

J'ai jamais dû autant me battre pour faire la plonge dans un resto, alors que mon employeur ne m'a même pas demandé de cv, et que cette histoire de santé l'importait peu puisque je faisais bien mon travail...

En fonction du poste que tu veux, c'est parfois nécessaire de le cacher, les préjugés, l'ignorance et la peur qui vont avec sont encore trop présents.
avatar
nihil
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 54
Age : 31
Localisation : languedoc-roussillon (Ceret-66)
Date d'inscription : 23/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cacher à son employeur...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum