Epilepsie et sexualité

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Avez-vous déjà ressenti des effets sur votre sexualité liés à votre traitement antiépileptique?

Epilepsie et sexualité Vote_lcap68%Epilepsie et sexualité Vote_rcap 68% 
[ 15 ]
Epilepsie et sexualité Vote_lcap32%Epilepsie et sexualité Vote_rcap 32% 
[ 7 ]
 
Total des votes : 22

Epilepsie et sexualité Empty Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 14:43

Bonjour à tous,

Je suis tout nouveau sur ce forum et heureux de l'avoir trouvé! Smile
Je ne vais pas me re-représenter; ma présentation a déjà été faite hier soir dans la rubrique adéquate.

Je voulais pouvoir échanger avec vous tous sur un sujet (tabou?) qui mérite me semble-t-il témoignages, avis, conseils, voire débat sur un effet secondaire des médicaments pour lutter contre l'épilepsie: la sexualité.

Je me lance donc sur ce sujet intime. Apparement ce problème existe aussi bien chez les hommes que les femmes. C'est évidemment un effet secondaire peu connu car un peu "rare". Du moins, à tous les médecins et neurologues que j'ai consulté, tous semblaient en manque d'informations, et apparemment aucune étude n'a été faite.
Je prends de la Depakine Chrono 500 matin et soir depuis l'âge de 17 ans (j'ai en 33 aujourd'hui).
Et à partir de mes 27-28 ans, j'ai commencé à connaître des problèmes d'éjaculation pendant l'acte sexuel. Ma libido est intacte, tout se passe bien pendant l'acte, mais au bout d'un moment, je sens que je n'arrive pas à jouir (pas besoin de vous faire un dessin! lol). Et ce problème a augmenté avec le temps. Désormais, j'arrive à jouir (naturellement) pendant un coït 1 fois sur 6...
Ce qui évidemment pose des problèmes car on touche là un sujet sensible et très perturbant!
J'ai eu la chance d'avoir des copines compréhensibles, qui tentaient de m'aider. Mais au bout d'un moment, il y a comme une "pression" psychologique, et même la fille se pose des questions sur elle... alors que le problème vient de moi!

Ce qui me dérange le plus, c'est que dès le début de ce problème, j'en ai parlé à mon ex-neurologue, pour savoir si mon traitement pouvait en être la cause. Et là il m'a remballé comme si j'étais un abruti, que ces médicaments étaient fantastiques.... blabla... La vérité est que du haut de ses diplômes il n'avait aucune idée, et il ne supportait l'idée de dire "là, je ne sais pas".
Conséquence? J'ai occulté le problème médicament, et j'ai commencé à me poser 1001 questions, ce qui a augmenté le stress, la pression, le manque de confiance.... et donc cela a augmenté mon problème et gâché de nombreuses histoires intimes. Surtout que parler de ce genre de problème n'est jamais simple...

Mais j'ai même rencontré une femme qui avait le même "niveau" d'épilepsie que moi, à savoir assez faible (je n'ai fait "que" 4 ou 5 crises en 15 ans). Elle aussi m'a dit souffrir des mêmes symptômes et après renseignement, cela s'appelait anorgasmie. Et tout a disparu après son sevrage... Intéressant, non?

Puis, après avoir réfléchi à tous les problèmes, j'ai décidé il y a un an d'aller consulter un très bon psychologue. Sait-on jamais, je suis prêt à tout essayer!
Et dès la 1ère scéance, celui-ci m'a dit, que malgré quelques connaissances en neurologie (il a beaucoup d'expérience) lui ne savait pas! Donc déjà il m'a plu par son honnêteté. Mais après cette 1ère scéance, il m'a dit qu'il pensait que cela n'était pas psychologique, mais que cette anorgasmie provenait sans doute de la depakine (on découvre de nouveaux effets secondaires chaque année). Par contre, cela a créé un trouble psychologique qui l'a aggravé, c'est pourquoi je continue à le consulter.
C'est donc sur ces conseils que je suis allé voir une nouvelle neurologue, avec une très bonne réputation. Je lui ai rapidement expliqué la situation et les commentaires de mon ancien neurologue. Elle a reconnu que ce phénomène pouvait exister car ce type de médoc, à terme, a des conséquences sur les organes du corps, après chaque corps réagit différement...
Comme je n'avais pas fait de crise depuis 9 ans, et que tous mes derniers EEG étaient nikels, nous avons décidé que je débuterais donc un sevrage progressif sur 1 an. Si tout s'est bien pendant 6 mois, bcp de travail et de stress dans mon boulot m'ont sans doute provoqué une nouvelle crise il y a 3 semaines... Sad
EEG 2 jours plus tard nikel, ma neurologue semblait à court d'explication... Elle a quand décidé que je poursuivrais mon sevrage de dépakine (qui doit s'arrêter fin août) et dans le même temps je commence à prendre progressivement du Lamictal. Pour combien de temps? On ne sait pas encore...

Mon problème d'anorgansmie est toujours présent, et dur à vivre, mais j'essaye de le gommer avec l'aide de mon psy, mais je pense surtout que c'est une fois que mon sevrage sera terminé (depakine et lamictal) ou nouveau médicament (peut être que le lamictal ne me produira pas cet effet?) que je pourrais espèrer en terminer avec ce problème qui je vous l'assure est extrèment contraignant. Quand cela touche à la vie intime, cela a toujours des conséquences sur la vie de tous les jours, le moral...

Voilà pour le roman que je souhaitais vous livrer! Wink

Je ne sais pas si d'autres personnes de ce forum ont connu ou entendu parler de ce problème, mais j'avais besoin d'en parler et d'échanger sur un problème moins connu lié à l'épilepsie.
@vous lire Smile
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par aladin le Ven 27 Mai 2011 - 15:13

En faisant une recherche sur le forum, tu pourra trouver quelques témoignages a ce sujet, sujet délicat effectivement mais j'espère qu'entre nous, il n'y a pas de tabous.

De mon coté, pour avoir essayé de nombreux traitements, je dirai que ca dépends des médocs. Avec certains traitements, la libido était réduite a 0 et avec d'autres, tout redevient normal. Pour la dépakine, j'en ai pris pendant 1 an mais j'avais 2 ans et demi :mrgreen: Alors je ne pourrai témoigner de la libido.
Par contre, l'urbanyl = libido 0 affraid Le neurontin, pas top non plus (jen ai pris pendant 9 ans entre 15 ans et 23 ans) et le keppra pareil (pris pendant 6 mois,arrêté en février dernier)
Le lamictal pris pendant 2 ans et demi: libido normale. Actuellement je prends du vimpat: libido normale!

J'en ai jamais parlé au neuro, ca m'aurai trop gênée et en tant que jeune femme, c'est un peu moins gênant que pour un homme...C'est donc surement un effet sec qui ne ressort pas beaucoup des témoignages de patients qui n'osent pas en parler. Je suis sure que c'est négligé par les labos et mal représenté dans les statistiques. Suspect

_________________
Ce qui ne tue pas, rends plus fort !
aladin
aladin
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 5909
Age : 35
Date d'inscription : 14/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 15:56

Merci Aladin pour ton ressenti et témoignage.
Avant de poster ce sujet, j'ai effectué une recherche sur le forum, mais je n'ai rien trouvé, mais peut être n'ai pas tapé les bons mots clefs... scratch

Avant de m'inscrire sur ce forum, j'avais lu sur un autre forum (plus médical et général) quelques témoignages sur ce problème, mais ceux-ci dataient de 4-5 ans... dc j'ai préféré "rafraîchir" ce sujet en le postant ici Razz

Mais je sais que ce n'est pas facile d'en parler à son neurologue. Après, franchement, c'est la 1ère fois le plus difficile. Mais finalement les mots sortent facilement car on se rend vite compte qu'on a un médecin en face de soi, donc un professionnel qui en a entendu d'autres, et qui est à l'écoute des effets secondaires et souffrance. Car ils sont aussi en liaison avec les labos. Donc plus de patients souffrant de ce trouble parleront à leur neurologue, et plus ce sujet interrogera les médecins, scientifiques, et forcément les laboratoires... Wink

De plus, j'ai l'impression que ce sujet touche beaucoup plus d'épileptiques qu'on ne le pense... Et comme tu l'as très bien dit, j'espère aussi que sur ce forum, il n'y a pas de tabous! C'est justement le but de ce type de forum... cheers
Je me dis que j'ai perdu 6 ans de ma vie sexuelle à cause de ça, et mine de rien cela a gâché une partie de ma vie. Comme de nombreux maux, quand on ne les guérit pas, ils augmentent...
J'espère donc de nombreuses personnes comme toi partageront sur ce forum!
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par aladin le Ven 27 Mai 2011 - 16:22

http://epilepsie.forumpro.fr/t1411-medication-et-libido?highlight=libido#15442

il y avait un autre topic a ce sujet mais je ne le trouve pas...

_________________
Ce qui ne tue pas, rends plus fort !
aladin
aladin
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 5909
Age : 35
Date d'inscription : 14/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 16:35

aladin a écrit:http://epilepsie.forumpro.fr/t1411-medication-et-libido?highlight=libido#15442

il y avait un autre topic a ce sujet mais je ne le trouve pas...

Merci! En tant que modérateur, penses tu qu'il faille que je déplace mon post dans ce topic ou je le laisse tel quel?
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par aladin le Ven 27 Mai 2011 - 17:51

on peut laisser les 2 topics.

_________________
Ce qui ne tue pas, rends plus fort !
aladin
aladin
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 5909
Age : 35
Date d'inscription : 14/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 17:55

aladin a écrit:on peut laisser les 2 topics.

Oki, merci!
Je viens de lire le topic que tu m'as recommandé, et effectivement il est très intéressant.
J'espère que ce sujet sera lieu à de nouveau échanges et témoignages! Very Happy
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par permanence le Ven 27 Mai 2011 - 18:16

Désolé pour l' "essai" mais bon y a un truc qui m'échappe. J'écris des messages et je clique sur envoyer et ils ne s'affichent pas et ils sont perdus. Bizarrement, c'est à chaque fois qu'on est plusieurs à poster sur le même sujet à peu près en même temps.

DOnc je disais : bonjour Fix77
Pas facile de se livrer sur ces questions là. Merci de ton témoignage qui permet à tout le monde de participer librement à cette discussion. Et c'est sympa le web pour cela.
JE suis une fille, je prends lamictal. JE n'ai pas l'impression que ça modifie beaucoup ma libido. S'il y a des hommes qui prennent lamictal, ils auront peut être un autre avis.
Après ma dernière crise, j'ai pris de l'urbanyl. ALors là, j'étais amorphe dans tous les sens du terme.drunken

Si j'ai bien suivi les explications des anti-épileptiques, ils agissent (pas tous mais bq) sur les neurotransmetteurs et donc sur l'excitation-inhibition des cellules du cerveau. La sexualité repose pas mal sur le système d'excitation donc on peut imaginer que les ttt anti-epi ont une incidence sur la sexualité.

Je n'ai pas testé bq de médocs donc j'ai pas de témoignage concret à apporter.

SI un neuro ne peut pas répondre à tes interrogations (après tout ce n'est pas des dieux comme dit mon médecin ttt), tu peux te tourner vers des thérapeuthes de couples ou conseiller conjugaux ou bien vers un(e) sexologue. Sur Lyon il doit y en avoir.

Il faut peut être aussi chercher du côté des sites canadiens ou suisse. Je remarque qu'on trouve des infos (en français) qu'on ne trouve pas sur des sites français. PAs seulement sur l'épilepsie d'ailleurs.
(il m'arrive d'aller sur le site des chemins de fer suisse pour trouver les trains et les horaires des trains français!!!)



permanence
permanence
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Orilana le Ven 27 Mai 2011 - 18:29

Bonsoir,

Je m'excuse par avance pour ce que je vais dire mais moi, étrangement, c'est plutôt le contraire... avec le Keppra, j'ai eu une période où j'avais tout le temps envie et je sautais sur mon futur mari à toutes les occasions !

Bon, l'effet est passé :crievert: parce que ce genre d'effet désirable, je l'aurai bien gardé et mon petit chéri aussi Laughing

Par contre, ce post me fait réagir sur un point.

Je n'ai pas de problème de libido mais disons que les câlins sont un facteur déclencheur de crises.

Les médocs me donnent l'effet d'être une sauvage et d'un autre coté, les câlins me donnent des crises ! la vraie torture !

En augmentant les médocs et puis en alongeant les préliminaires, avec mon futur mari, on a réussi à ce que ca aille mieux et ca fait quelques temps que je n'ai pas eu de crise pendant un câlin. Un aura, de temps à autre par contre. Mais il est vrai que les câlins sont pour moi un déclencheur.

J'en ai parlé à mon neurologue qui a été très à l'écoute et très délicate sur le sujet car elle a senti que j'avais du mal à en parler et elle m'a expliqué que tout se passait dans le cerveau pendant le moment X et que voila, le cerveau est tout chamboulé et il crise!

Suis-je la seule dans ce cas ?
Orilana
Orilana
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 32
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 15/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 18:43

permanence a écrit:Désolé pour l' "essai" mais bon y a un truc qui m'échappe. J'écris des messages et je clique sur envoyer et ils ne s'affichent pas et ils sont perdus. Bizarrement, c'est à chaque fois qu'on est plusieurs à poster sur le même sujet à peu près en même temps.

DOnc je disais : bonjour Fix77
Pas facile de se livrer sur ces questions là. Merci de ton témoignage qui permet à tout le monde de participer librement à cette discussion. Et c'est sympa le web pour cela.
JE suis une fille, je prends lamictal. JE n'ai pas l'impression que ça modifie beaucoup ma libido. S'il y a des hommes qui prennent lamictal, ils auront peut être un autre avis.
Après ma dernière crise, j'ai pris de l'urbanyl. ALors là, j'étais amorphe dans tous les sens du terme.drunken

Si j'ai bien suivi les explications des anti-épileptiques, ils agissent (pas tous mais bq) sur les neurotransmetteurs et donc sur l'excitation-inhibition des cellules du cerveau. La sexualité repose pas mal sur le système d'excitation donc on peut imaginer que les ttt anti-epi ont une incidence sur la sexualité.

Je n'ai pas testé bq de médocs donc j'ai pas de témoignage concret à apporter.

SI un neuro ne peut pas répondre à tes interrogations (après tout ce n'est pas des dieux comme dit mon médecin ttt), tu peux te tourner vers des thérapeuthes de couples ou conseiller conjugaux ou bien vers un(e) sexologue. Sur Lyon il doit y en avoir.

Il faut peut être aussi chercher du côté des sites canadiens ou suisse. Je remarque qu'on trouve des infos (en français) qu'on ne trouve pas sur des sites français. PAs seulement sur l'épilepsie d'ailleurs.
(il m'arrive d'aller sur le site des chemins de fer suisse pour trouver les trains et les horaires des trains français!!!)




Merci permanence pour ta réponse Smile
Aller sur le site des trains suisses pour choper les horaires de la SNCF, ça... c'est énooorme!! lol! En même temps, cela ne m'étonne mm pas... Wink

Pour en revenir au sujet, c'est vrai que c'est un sujet sensible, mais après tout la sexualité n'est pas (ou ne devrait pas) être si tabou, "c'est la nature" comme on dit Wink Et ce type de forum est surtout précieux quand on peut échanger sur la souffrance, doutes, témoignages et questions.

Je viens de commencer le Lamictal, progressivement et en mm tps que je diminue (pour sevrage total) de ma dépakine.

Mais en même temps, étant célibataire actuellement, ca va être difficile de tester les progrès...ou non! Laughing
La possiblité de "tester" ne devrait pas trop poser problème mais je vais attendre que mon ttt au Lamictal en soit à son niveau de croisière (je prends avec ma dépakine que je diminue progressivmt, 25g de lamictal le matin pour atteindre fin juillet 75g matin et soir).

Ta remarque sur l'effet sur les neuro-transmetteurs est perminente et très intéressante je trouve! Merci, je pourrais échanger avec ma neurologue qd je la verrais (en septembre).
Par contre, je constate qu'à travers les quelques témoignages que j'ai receuilli ici et là, c'est d'abord les femmes qui témoignent presque toujours (voire les femmes d'épileptiques souffrant de ce problème). Mais ensuite, ces témoignages parlent d'une perte totale ou partielle de la libido.
Or dans mon cas (à croire que mon corps adooore collectionner les cas particuliers! :toctoc: ) ma libido semble bonne. Pour employer les "vrais" mots, j'ai toujours de l'excitation pour mes partenaires, j'ai une érection tout à fait correcte, mais au bout d'un moment, et comme dirait mon psy "je me déconnecte", je reviens à la réalité, et je perds du coup l'excitation et donc l'envie de jouir. Et comme chez les hommes c'est assez "mécanique", on se pose vite plein de questions, on se sent anormal...perte de confiance... Et au final c'est très dur à vivre!
Bon, j'espère n'avoir choqué personne, j'ai essayé de rester soft dans mon langage! Embarassed

Dernière question stp: pourrais tu me donner des sites référents étrangers dont tu parles stp?
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 18:50

Orilana a écrit:Bonsoir,

Je m'excuse par avance pour ce que je vais dire mais moi, étrangement, c'est plutôt le contraire... avec le Keppra, j'ai eu une période où j'avais tout le temps envie et je sautais sur mon futur mari à toutes les occasions !

Bon, l'effet est passé :crievert: parce que ce genre d'effet désirable, je l'aurai bien gardé et mon petit chéri aussi Laughing

Par contre, ce post me fait réagir sur un point.

Je n'ai pas de problème de libido mais disons que les câlins sont un facteur déclencheur de crises.

Les médocs me donnent l'effet d'être une sauvage et d'un autre coté, les câlins me donnent des crises ! la vraie torture !

En augmentant les médocs et puis en alongeant les préliminaires, avec mon futur mari, on a réussi à ce que ca aille mieux et ca fait quelques temps que je n'ai pas eu de crise pendant un câlin. Un aura, de temps à autre par contre. Mais il est vrai que les câlins sont pour moi un déclencheur.

J'en ai parlé à mon neurologue qui a été très à l'écoute et très délicate sur le sujet car elle a senti que j'avais du mal à en parler et elle m'a expliqué que tout se passait dans le cerveau pendant le moment X et que voila, le cerveau est tout chamboulé et il crise!

Suis-je la seule dans ce cas ?

Bonsoir Orilana et ne t'excuses surtout pas pour ton témoignage intéressant! Plus de personnes oseront en parler, et plus d'autres oseront participer à la discussion Wink
J'ai déjà lu que chez certains (peut-être plus chez les femmes...quoique, comme j'écris plus haut, je crois n'avoir lu que des témoignages de femmes! Les femmes sont décidemment plus courageuses que les hommes... Wink ), effectivemnt, les câlins pouvaient déclencher des crises.
Pour ma part, les crises sont très rares (4 ou 5 en 15 ans), et les câlins ne les provoquent pas. Heureusement car les anti-épileptiques m'empêchent déjà de jouir normalement (ou rarement)!
Mais je suis sûr que l'on peut trouver des témoignages similaires au tien Wink
En tout cas, tu as bien fait d'en parler à ta neurologue. Je pense plus nombreux les personnes souffrant de ce problème en parleront à leurs neurologues, et plus les neurologues remonteront cette info auprès des labos. Des études pourraient déboucher de cela et des solutions (croisons les doigts!) pourraient être trouver!!! :youpi: :youpi: :youpi:
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Kinetic le Ven 27 Mai 2011 - 18:57

Alors un témoignage d'homme pour vous faire plaisir ! Wink
Pas de souci de libido (ni exacerbée, ni en baisse) avec les anti-épileptiques. Les benzodiazépines, par contre, c'est dose dépendant, mais en général, il ne faut pas trop compter sur moi quand j'ai pris la dose ! Pas de souci d'éjaculation, comme tu le décris, non plus.
Kinetic
Kinetic
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 2449
Age : 47
Localisation : _
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par permanence le Ven 27 Mai 2011 - 19:08

Pour les sites francophones j’essaierai de chercher . C'était juste une proposition parce que dans mon travail ou pour d'autre sujets , il m'arrive souvent de trouver des choses innovantes ou plus abordées du côté suisse ou canadien. Je n'ai jamais encore chercher pour l'épilepsie et encore moins pour la sexualité et l'épilepsie. Si je trouve, je post. Il faudrait voir avec l'émission "allo docteur" ou un truc comme ça sur france 5. On s'y met tous et on envoie des mails pour poser la question. Il nous font un sujet et voilà! Bon je sais c pas si simple.

Lorsque tu as analysé ta difficulté, est-ce que tu ne t'es pas trop focalisé sur ce pb scratch . Est-ce que la peur de la crise serait aussi un facteur limitant? PArfois plus on se concentre sur un pb :toctoc:et moins on arrive à trouver de solutions. Il faut parfois lâcher prise et ne pas se dire que la partenaire va y voir une faiblesse lorsque tu ne te sens pas comme tu voudrais yeah . Comme tu dis, chez les hommes c'est assez mécanique et je crois que ça reste un pb autre que l'épilepsie. Donc je digresse et je ne suis pas experte en la matière :chépa:....donc effectivement avis au hommes du forum. Vous savez qu'il existe aussi les MP ou est-il besoin de le rappeler?
permanence
permanence
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par permanence le Ven 27 Mai 2011 - 19:15

Orilana,

Ce sont des crises généralisées que tu faisais lors des câlins?
permanence
permanence
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Kinetic le Ven 27 Mai 2011 - 19:22

J'avais posté ce lien http://www.epilepsy.ca/fran/content/livingFR.html#anchor404584
Le sujet y est abordé pour les hommes et pour les femmes.

_________________
J'annonce la couleur tout de suite : je réponds sèchement, je suis obtus, dénué de compassion et de tact. Personne n'est obligé de me lire.
Kinetic
Kinetic
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 2449
Age : 47
Localisation : _
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par permanence le Ven 27 Mai 2011 - 19:26

j'ai trouvé ça:
http://www.epilepsymatters.com/french/lwesex.htmlà
voir s cela répond à tes questions.
permanence
permanence
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par permanence le Ven 27 Mai 2011 - 19:32

permanence
permanence
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par permanence le Ven 27 Mai 2011 - 19:33

permanence
permanence
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Kinetic le Ven 27 Mai 2011 - 19:37

permanence a écrit:autre site (cette fois ci suisse)
http://www.epi.ch/_files/Info_Epilepsie/Mann_und_Epilepsie_F_Web_%282%29.pdf
Celui-là aussi, je l'avais posté dans la partie sites et liens. Il y a des paquettes intéressantes.
Kinetic
Kinetic
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 2449
Age : 47
Localisation : _
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Orilana le Ven 27 Mai 2011 - 20:01

permanence a écrit:Orilana,

Ce sont des crises généralisées que tu faisais lors des câlins?

J'ai une épilepsie partielle temporale et je fais des crises partielles complexes.
Pendant les câlins (et en général), j'ai des auras très brefs, je déconnecte, je m'arrête de faire ce que je fais, j'ai le regard fixe, je mâchonne etc etc. Je ne convulse pas mais imagine quand même la tête de mon partenaire quand il s'en rend compte affraid
Orilana
Orilana
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 32
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 15/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 20:32

Ouah! Je vois que les posts s'accumulent sur ce sujet et franchement c'est top!
Merci à Permamence et Kinetic pour vos nouveaux posts et vos liens, je vais checker ça tranquillement. Wink

Permanence, pour répondre à tes questions: faisant que rarement des crises (plus provoquées par la fatigue et/ou stress, voire abus d'alcool), la question de faire une crise pdt l'acte sexuel ne m'est pas venu à l'idée, je ne savais mm pas avant aujourd'hui que cela pouvait arriver!
Par contre, et oui tu as raison, comme mon 1er neurologue m'avait dit que les anti-epileptiques ne pouvaient causer ce genre de trouble, et pouvant être parfois un peu anxieux, je me suis posé plein de questions, qui ont creusé mon déficit de confiance en moi.
C'est ce que m'a expliqué mon psy: le ttt en est sûrement la cause mais cela a créé en moi un trouble psychologique qui l'a accru avec le temps... Suspect
Alors mm si des médecins m'ont déjà dit "il faut arrêter d'y penser et ne pas se prendre la tête...". CA, c'est facile à dire. C'est comme les personnes souffrant de phobie et pour qui on dit "prends sur toi!". Tjs plus facile à dire qu'à faire.
Alors oui, je vais continuer à aller voir mon psy, mais ds le mm tps, il me faut soit un sevrage (possible pour mon cas) soit trouver le BON médicament (pour moi).
Et pour finir, je dirais que parfois il me semble ne même pas y penser quand je commence à câliner ma copine. L'excitation est là et j'oublie tout... Le problème revient brutalement au bout de 15-20mn... je sens que je n'arrive pas à éjaculer, et je commence à me "déconnecter". Et là, c'est terrible car ma partenaire est..."en plein plaisir" (dsl, je ne sais pas comment le dire "élégamment"), alors que moi je commence à décrocher... et du coup, les questions, la frustation, déception... enfonce le clou... affraid :enerve: Sad

Autre chose Permanence:
Je trouve que tu as une très bonne idée par rapport à l'émission "Allo Docteur" sur France 5!! cheers
Si plusieurs personnes sont ok, on pourrait tous envoyer un mail commun ou plusieurs mails, au même moment à France 5, afin de leur proposer ce sujet. Si ils pouvaient diffuser ce sujet, cela ferait parler, et trouverait un écho chez les neurologues et labos... Wink
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Orilana le Ven 27 Mai 2011 - 20:42

Je ne peux pas imaginer ta frustration de ne pas arriver à jouir ou du moins, si, mais de mon coté à moi, du coté féminin cad de criser juste au moment de l'orgasme et je suis énervée de ne pas avoir l'impression de le vivre puisque je déconnecte juste à ce moment :enerve:

Heureusement, maintenant ça va mieux. Mes crises sont un peu mieux controlées par des dosages plus élevées et pour déclencher une crise pendant un câlin, il faut vraiment que je sois fatiguée.

Mais parfois, j'ai quand même des auras, assez longs mais au moins, je ne déconnecte pas. Ca nous permet de continuer notre câlin.... yeah
Orilana
Orilana
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 32
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 15/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Kinetic le Ven 27 Mai 2011 - 20:48

J'ai fait une crise généralisée juste après. Je ne me souviens pas de grand chose et je crois que c'est mieux comme ça. Laughing

_________________
J'annonce la couleur tout de suite : je réponds sèchement, je suis obtus, dénué de compassion et de tact. Personne n'est obligé de me lire.
Kinetic
Kinetic
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 2449
Age : 47
Localisation : _
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Orilana le Ven 27 Mai 2011 - 20:56

Kinetic a écrit:J'ai fait une crise généralisée juste après. Je ne me souviens pas de grand chose et je crois que c'est mieux comme ça. Laughing

affraid

Au tout début, ca m'arrivait à chaque câlin, à tel point qu'on osait plus rien faire du tout :grrrr:

Si ca n'avait pas été mieux, j'aurais pété un câble :enerve:

On aura beau dire, les câlins, c'est important dans un couple....
Orilana
Orilana
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 32
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 15/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par fix77 le Ven 27 Mai 2011 - 20:57

Orilana a écrit:Je ne peux pas imaginer ta frustration de ne pas arriver à jouir ou du moins, si, mais de mon coté à moi, du coté féminin cad de criser juste au moment de l'orgasme et je suis énervée de ne pas avoir l'impression de le vivre puisque je déconnecte juste à ce moment :enerve:

Heureusement, maintenant ça va mieux. Mes crises sont un peu mieux controlées par des dosages plus élevées et pour déclencher une crise pendant un câlin, il faut vraiment que je sois fatiguée.

Mais parfois, j'ai quand même des auras, assez longs mais au moins, je ne déconnecte pas. Ca nous permet de continuer notre câlin.... yeah

Qu'appelle des "auras"?
Je n'ai que quelques à 16-17ans puis 4 crises en 15 ans, mais je ne connais pas ce mot... :chépa:

En tt cas, je suis ravi pour toi (et ton homme!) qu'un meilleur dosage ait pu régler même que partiellement vos câlins Wink
fix77
fix77
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 42
Localisation : lyon
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Epilepsie et sexualité Empty Re: Epilepsie et sexualité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum