profession : prof

Aller en bas

profession : prof

Message par permanence le Sam 12 Juil 2014 - 14:37

Mon neuro m'a dit que si je révélais mon épilepsie à mon boulot, j'étais relevée de mes fonction. (Il a ajouté qu'il avait déjà vu cela parmi ses patients). Donc même si parfois, je prend mon boulot en grippe, je ne suis pas prête à le lâcher. Je sais qu'un jour ou l'autre , je peux en faire une au boulot. Et bien on verra à ce moment là.

avatar
permanence
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 429
Age : 46
Localisation : rhône alpes
Date d'inscription : 18/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: profession : prof

Message par yannkuza le Dim 13 Juil 2014 - 9:40

Tu peux, ne veux pas dire tu vas . Ne vis surtout pas dans la crainte, même si je sais que parfois c'est dur de faire taire ses pensées...

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5713
Age : 40
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: profession : prof

Message par Pamp le Mer 10 Fév 2016 - 1:21

Hey Permanence ! Je suis prof aussi, et lors de l'examen médical j'ai carrément déclaré mon épilepsie ! La médecin n'a rien dit et m'a validé mon dossier. Je pense que cela dépend de ton niveau de maladie, mais si ton traitement est efficace, précise-le bien et surtout montre que tu gères très bien cela ! On est des centaines d'épileptiques à s'insérer dans la vie professionnelle, parle de tes réussites et si tu arrives à vivre comme tout le monde, n'hésite pas à le préciser subtilement lors de la visite médicale.

Pour ce qui est du métier de prof, il faut absolument que tu avertisses l'infirmerie de ton établissement et que tu rédiges avec l'infirmier(e) un protocole d'intervention en cas de crise (que faire, qui appeler, comment gérer les élèves, etc.).

Je suis en fonction depuis septembre et j'ai des soucis quotidiens comme les problèmes de mémoire et parfois des spasmes dans les mains, ce qui est assez gênant vu que je travaille au CDI et que les élèves me voient manipuler des ordis, et parfois peiner à taper sur un clavier, oublier qu'ils sont venus me voir le matin même et leur (re)demander leurs noms et classes, ou encore avoir des petits spasmes de temps en temps. Au début ils étaient surpris, mais je n'ai pas hésité à papoter avec certains d'entre eux pendant leur temps libre, leur parler du handicap et de la maladie, glisser que je suis moi-même épileptique et en profiter pour faire un peu d'éducation sur la stigmatisation et les idées reçues. Maintenant, je pense qu'ils sont prévenus et ils restent indifférents à mes petits 'trucs" d'épileptique, il semble qu'ils aient bien accepté cela.

Voici quelques astuces que j'ai testées et approuvées dans le métier :
- toujours avoir à portée de main un carnet dans lequel on note absolument tout ce qu'on nous dit ou donne à faire, pour ne rien oublier
- ne faire aucun tabou sur sa maladie, sans pour autant la crier sur tous les toits
- avoir toujours ses cachets sur soi
- se reposer dès que possible : une sieste entre midi, des horaires de libres etc ... s'éloigner du bruit et du stress dès que l'occasion se présente
- avertir le prof principal de la ou des classes qu'on a en charge, pour peut-être qu'il mentionne la thématique du handicap lors d'une séance de vie de classe ou d'EMC
- etc. etc.

Je te souhaite un bon courage dans ton métier de prof, attention au stress et surtout ménage-toi !!!
avatar
Pamp

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 27
Localisation : Metz
Date d'inscription : 08/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: profession : prof

Message par ninette le Mer 10 Fév 2016 - 9:57

Bonjour idem pour moi je suis prof des écoles en cdi aucun souci mais comme Pamp j'ai tout déclaré au médecin du travail et j'ai été validée.
Mon équipe est au courant. Tu peux le dire qu'au principal vois comment tu as confiance ou en qui tu as confiance mais préviens qq'un.
Pour les astuces de Pamp je fais exactement pareil.
Par contre moi les élèves pas au courant (trop jeunes).
N'ai pas peur et Ose vivre avec.

Bon courage.
avatar
ninette
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 611
Age : 43
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 23/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: profession : prof

Message par Enea le Lun 15 Fév 2016 - 16:40

Pour ma part je suis assistant d'éducation dans un lycée professionnel, ma dernière crise et sûrement la plus impressionnante vue que je me suis ouvert Le crâne et qu'un cpe présent (le pauvre me parlait et n'as pas eu le temps de me rattraper), ma raconter que oui une marre de sang s'agrandissait. Bon pour le moment avec les vacances et les arrêts je n'ai pas reprit le boulot. J'ai juste eu le droit à des rdv avec un généraliste agréé par le rectorat en attendant qu'un neurologue agréé me reçoivent. Le lycée ma envoyé voire l'infirmière quand je venais déposer de la paperasse. Pour connaître l'évolution les risques comment agir etc... J'ai apprit ensuite que cela était personnel et que techniquement malgré qu'ils me face travailler ou pas j'etait pas obligé de leur communiquer ma situation. Bon vue le cas, difficile de le cacher. J'ai apprit ensuite que l'un des professeur de l'établissement était aussi sujet à des crise et comme moi, généralisé. Que les élèves avaient déjà assisté à une crise. Bête pour eux, il me le racontait sans savoir que je l'était moi même. D'habitude je travail de nuit en tant que maître d'internat. Si je doit reprendre se poste je pense que je serais totalement sincère avec les élèves, car premièrement avec mes dents pété et ma cicatrice sur le front difficile de cacher l'impact. Je me dit aussi qu'il y en as peut être qui découvrirons la pathologie. Peut être serons toucher par une épilepsie différente plus tard dans leur vie. Ils repensserons que nous avons continué à vivre et à travailler malgré tout cela. Peut être qu'ils pourrons soutenir un frère ou un cousin dans le même cas... Je craint se moment car ils sont en zep, et que des fois c'est un peut dure mais j'ai apprit que la sincérité marche généralement bien avec eux. Je pense qu'il faut continuer, si ils t'interdisent de travailler, il ne respecterons alors pas la loi. On ne peut pas discriminer quelqu'un pour sont handicap ni le virer pour ses raisons là. Aujourd'hui il y a aussi les CUI, et je sais que par exemple dans mon lycée ils sont deux ou trois à avoir un poste et un emploi du temps aménager en conséquence. En tout cas je te souhaite de pouvoir continuer car si toi ils te bottent dehors, mon avenir ne serra pas grandement différent :-)
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: profession : prof

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum