Maître d'internat

Aller en bas

Maître d'internat

Message par Enea le Dim 3 Jan 2016 - 13:41

Voilà. Je savais que la fatigue était pas forcément bien pour moi mais quand on m'a proposé de continuer de travailler dans le même lycée de nuit, être casiment payer autant en travaillant deux fois moins. Je me suis dit, sa me vas. N'ayant rien d'autre...
Mais en ayant fait deux crises en décembre (y a moins d'un mois quoi), je me pose la question... Je travail de 17h30 à 8h30 du matin, et en général je trouve le temps de dormir entre minuit, une heure du matin et 6h30 du matin.. Ce qui fait que généralement, je rentre chez moi et je dort une partie de la journée, jusqu'à reprendre mon poste... Au delà d'être ennuyant, j'ai un rythme de vie totalement décousu...
Encore quand tout semblait allé bien ( j'avais fait qu'une crise en deux trois ans sans me soigner du tout) je pouvait continuer sans trop me posé de questions, mais après cet épisode... Je me pause énormément de question sur mon travail, sur le risque que je prend à continué et le risque que l'établissement prend en me gardant... Cela me pose beaucoup de problème... Je sais pas du tout ce que je doit faire, si je doit faire un arrêt maladie de quelques temps, demander un changement de poste ou un aménagement de poste, ou simplement rompre mon contrat... Je suis totalement perdu car maintenant que je me soigne, je me sent "différents"et pas dans le bon sens du terme... Fatigué, avec l'estomac détraqué et un mal de tête que je ne saurais expliqué...
Je sais qu'existe le secret medical et qu'il peut être très utile mais j'ai une éthique, on me confie la responsabilité de jeunes, certains pouvant être intenable. Je me doit la transparence auprès de mes patrons car ça n'est plus seulement ma vie mais celle d'adolescent qui est en jeux... bon les connaissant, ils ont peut être déjà fait les démarches administratives pour me virer^^ Si c'était le cas, dans quel mesure cela devrai se passé? Je suis totalement perdu, et je hais mon génial cerveau de me faire ce cadeau...
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par corinette le Dim 3 Jan 2016 - 19:44

Rompre ton contrat n'est pas la solution. C'est vrai que le rythme d'internant n'est pas simple. En as tu parler avec ton neuro, ton généraliste ou le médecin du travail?
Je crois que dans un premier temps, avant de prendre une décision prends des renseignements, échanges avec les médecins qui te suivent.
Depuis combien de temps es tu sous traitement? Un temps d'adaptation est nécessaire et parfois il faut changer de molécule. C'est vrai que ce n'est pas simple, et c'est un véritable parcours du combattant. Néanmoins, tu n'es pas responsable de tout cela, tu n'as pas fait le choix d'être épi, tu n'as pas à "te punir" en démissionnant. Par contre, tu as en effet à chercher ce qui te conviens le mieux en échangeant avec les professionnels qui te suivent! Je sais, j'insiste lourdement, mais je crois vraiment qu'il te faut t'appuyer sur eux, ne pas rester seul avec tes questions et tes doutes.
Courage à toi!

_________________
La force est en nous sunny Si!Si!
avatar
corinette
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 2452
Age : 50
Localisation : Landes
Date d'inscription : 18/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Boucled'or le Dim 3 Jan 2016 - 20:02

corinette a écrit:Rompre ton contrat n'est pas la solution. C'est vrai que le rythme d'internant n'est pas simple. En as tu parler avec ton neuro, ton généraliste ou le médecin du travail?
Je crois que dans un premier temps, avant de prendre une décision prends des renseignements, échanges avec les médecins qui te suivent.
Depuis combien de temps es tu sous traitement? Un temps d'adaptation est nécessaire et parfois il faut changer de molécule. C'est vrai que ce n'est pas simple, et c'est un véritable parcours du combattant. Néanmoins, tu n'es pas responsable de tout cela, tu n'as pas fait le choix d'être épi, tu n'as pas à "te punir" en démissionnant. Par contre, tu as en effet à chercher ce qui te conviens le mieux en échangeant avec les professionnels qui te suivent! Je sais, j'insiste lourdement, mais je crois vraiment qu'il te faut t'appuyer sur eux, ne pas rester seul avec tes questions et tes doutes.
Courage à toi!

Tout à fait d'accord avec corinette !!!!
avatar
Boucled'or
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 1860
Age : 43
Localisation : haute-marne
Date d'inscription : 09/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par isabella le Dim 3 Jan 2016 - 22:36

Boucled'or a écrit:
corinette a écrit:Rompre ton contrat n'est pas la solution. C'est vrai que le rythme d'internant n'est pas simple. En as tu parler avec ton neuro, ton généraliste ou le médecin du travail?
Je crois que dans un premier temps, avant de prendre une décision prends des renseignements, échanges avec les médecins qui te suivent.
Depuis combien de temps es tu sous traitement? Un temps d'adaptation est nécessaire et parfois il faut changer de molécule. C'est vrai que ce n'est pas simple, et c'est un véritable parcours du combattant. Néanmoins, tu n'es pas responsable de tout cela, tu n'as pas fait le choix d'être épi, tu n'as pas à "te punir" en démissionnant. Par contre, tu as en effet à chercher ce qui te conviens le mieux en échangeant avec les professionnels qui te suivent! Je sais, j'insiste lourdement, mais je crois vraiment qu'il te faut t'appuyer sur eux, ne pas rester seul avec tes questions et tes doutes.
Courage à toi!

Tout à fait d'accord avec corinette !!!!

:top:
avatar
isabella
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 1066
Age : 43
Localisation : belgique
Date d'inscription : 15/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Mar 5 Jan 2016 - 10:59

Alors pour bien commencer l'année, dès le premier jour de la rentrée je me suis précipité dans mon établissement scolaire pour régler la paperasse et voire ce qu'il en était.
Les CPE de mon lycée mon demandé de faire un courrier de la part de mon médecin traitant qui doit donné un avis favorable à ma reprise du travail et qu'il n'y ai pas de contre indication entre ma pathologie et mon poste de maître d'internat.
En l'occurrence je sortait de ma généraliste que j'ai rappelé (qui est très sympa et très mignonne ^^) qui me dit, qu'en l'occurrence elle trouvait paradoxal se genre de courrier mais qu'elle trouvait logique que je voit ça avec la médecine du travail.
Donc dans la foulée j'ai rappelé le médecin agréé par l'éducation nationale qui m'avais autorisé à travailler (un médecin très compétent et pas le genre à comme dirait certain "donné des arrêts maladie à qui en veux") à chaque année que j'ai fait au lycée.
Quand je lui explique ma situation il c'est un peut agacé qu'on lui renvoi la balle ainsi, ne comprenant pas de un ma généraliste et de deux le courrier que demande mon établissement, car rien ni personne ne peut dire "il ne ferra pas de crise" et qu'en l'occurrence il se préoccupe aussi j'imagine de ses arrières car donner une autorisation, j'imagine, peut avoir des incidences juridiques si justement quelque chose devait se produire.

Il m'a dit de passer aujourd'hui, ce que je vais faire, entre temps il m'a dit et ça j'ai adoré "ja vais appelé des collègues pour savoir comment ça se passe d'habitude" car pour lui comme pour moi cela était une première.
Sinon la bonne nouvelle, c'est que l'un des Cpe en discutant ma rassurer en me disant que quoi qu'il arrive si je ne peut plus travailler le soir, il leur suffira de modifier mes horaires de travail et de me mettre en journée et que c'est leur problème de me remplacer :-) (je l'adore se cpe) du coup j'aurais bientôt des nouvelles surtout que je devais reprendre le boulot demain, cela devenait urgent.
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par yannkuza le Mar 5 Jan 2016 - 11:04

As tu demandé également une rqth?

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5692
Age : 39
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Mar 5 Jan 2016 - 11:19

Heu^^ :-) c'est quoi?
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par yannkuza le Mar 5 Jan 2016 - 11:24

Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé.... C'est souvent le généraliste qui en fait la demande, en ton nom. Ce sont les MDA ou MDPH qui délivrent ces "sésames". Avec,aucune compensation financière, seulement une reconnaissance qui permettent aux entreprises et autres employeurs de rentrer dans le pourcentage handicapés dans leur murs... pour toi, une certaine sécurité dû à cet état de fait....

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5692
Age : 39
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Mar 5 Jan 2016 - 11:36

J'ai chercher sur internet entre temps et c'est bien la première fois qu'on m'en parle. Merci de m'avoir poser la question, car je ne me serais jamais senti concerné :-)
Hé bien je vais en parler avec le médecin du travail que je vois cet aprèm.
Je doit avoué ne jamais vouloir être favoriser ou aidé plus que les autres, pas que j'aime souffrir mais disont qu'il y a de la fierté maladive en moi^^ et qu'avec tout ce que j'ai put voire ou vivre rien n'est pire :-) Mais je vais sérieusement y réfléchir, d'ailleurs je pose la question mais la plus part des épileptique benificie de se statut?
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par yannkuza le Mar 5 Jan 2016 - 11:39

J'en ai bénéficié du temps où je travaillais... Ce n'est pas une honte, ni une infamie, il faut voir ça comme une béquille, une petite aide...

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5692
Age : 39
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Mar 5 Jan 2016 - 11:53

Je suis d'accord mais disont que je me voit tellement mal comme quelqu'un d'handicapés que de là à en faire quelque chose de pratique, voire mon principal argument de recrutement^^ Et surtout qu'on me considère comme tel.
J'aime savoir que je mérite ma place, j'aime la compétition et savoir que je suis le meilleur ou l'un des meilleurs :-)
Après oui je dit ça mais je vais faire les démarches. Car en l'occurrence certain on des pistons familiaux, d'autres de la chance :-) Si j'ai le droit d'utiliser mon manque de pot.
Par contre en l'occurrence étant comédien, est ce que cela est obligatoire lorsque j'ai se statut,suis je ensuite obliger de me présenter comme tel? Car le milieux du spectacle est particulier, et je ne l'imagine pas voire ça d'un très bon oeil. Rappelons que Jean Rochefort n'as jamais pu tourner Don Quichotte à cause des assurances de tournages qui le consideraient déjà trop vieux il y a 10-15 ans pour le jouer (après c'est un des films maudit du cinéma^^ cf:"lost en la mancha" qui explique très bien la légende de se film :-) )
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par yannkuza le Mar 5 Jan 2016 - 12:02

Je vais te faire part de mon expérience: après une rupture d'anévrisme cérébrale à 28 ans , j'ai repris le travail après trois mois contre 12 recommendé par les docs....J'ai mis les bouchées doubles...Un an après boum première crise d'épi, puis deuxième et ainsi de suite....Temps de stabilisation et arrêt de travail plus d'un an....reprise de travail avec rqth ,je n'ai rien dit à personne, et ne me sens nullement handicapé, même si je ne suis pas à roulettes. Je me permets de dire ce genre de choses car je connais quelques personnes en fauteuils roulants et ils se le disent entre eux. Une rqth ne signifie pas un handicap visible mais aussi les invisibles dont l'épi fait partie.
Parlons en donc de la compétition...j'ai repris donc le boulot à mi-temps en inva catégorie 1 et ne travaillais qu'à mi-temps donc....Sais tu? Je faisais autant voire plus de boulot que certains collègues à plein temps....et qu'est il arrivé?Un an après  les crises sont revenues en force et m'ont forcées à sortir du jeu et être en inva 2 (arrêt total du travail), mais encore et toujours je ne me considère pas "handi" car je fais du jardin, du bois, de la muscu, du combat rapproché, mais tout ceci en respectant mes rythmes de fatigue et de forme...
Tu n'es pas dans l'obligation de mettre en avant ton "étiquette" de RQTH, c'est un plus à utiliser ou non...
Bon le monde du spectacle je connais pas, mais j'imagine que c'est un peu requin...

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5692
Age : 39
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Mar 5 Jan 2016 - 12:17

Merci Yannkuza de me partager tout ça. J'imagine que pour ma part mon rythme de vie et ma psyché interne sont responsable...
Mais je doit dire que je m'en veux pas mal. Car je prend tout ça comme une nouveauté; c'est juste que je refusait d'en parler, de le voire. Il est certain que je passe pas mon temps à en parler en publique. Mais je commence à avoir plus de simplicité à en parler et ça grâce à vous et à se forum.
Car avant quand j'en parlait même en famille, j'etait seul au monde. On me disait, tu sait se cousin italien qu'on voit plus et bien ça lui est arrivé il y a longtemps...

En tout cas merci, je dit pas que je ne m'assumais pas entièrement mais je doit accepter que cela face partit de moi et de mon quotidien. En espérant que ça se reproduise pas quand une jolie fille me dise qu'elle vas dormir chez moi :-) (oui j'avais pas le chois^^)

J'espère qu'au delà du boulot sa me redonne envi de voyagé comme j'ai tellement aimé le faire, moi qui aujourd'hui est tellement et malheureusement casanier :-)
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Mar 5 Jan 2016 - 12:20

Mais du coup Yannkuza tu estime qu'il faut aussi au travail savoir ne pas en faire trop? Ou tout du moins savoir mettre une limite à notre envie débordante de ne pas s'empêcher de vivre et du coup de trop vivre :-) Car en effet j'ai fait ma crise après avoir passer 36h sur 48h au boulot.
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par yannkuza le Mar 5 Jan 2016 - 12:23

Oui, avec le temps, cela devient plus facile d'en parler, ou pas, on fini par sentir s'il faut en parler ou non, aussi bien dans le travail qu'en privé....Oui l'épi fait partie de nos vies et ne nous caractérise pas, même si elle est une caractéristique de notre "moi"
Wink

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5692
Age : 39
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par yannkuza le Mar 5 Jan 2016 - 12:27

Enea a écrit:Mais du coup Yannkuza tu estime qu'il faut aussi au travail savoir ne pas en faire trop? Ou tout du moins savoir mettre une limite à notre envie débordante de ne pas s'empêcher de vivre et du coup de trop vivre :-) Car en effet j'ai fait ma crise après avoir passer 36h sur 48h au boulot.

Ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas galoper au boulot, montrer le "crack" en permanence mais savoir marcher à l'économie sans devenir indolent, tu vois? On y arrive à force de connaissance de soi, du moins ça l'est maintenant pour moi...
C'est ma sur-production qui m'a envoyé dans le monde merveilleux des épileptiques, et c'est lors de grandes fatigues (que je ne ressens pas toujours car toujours fatigué plus ou moins). Je résumerais donc par "qui veut voyager loin ménage sa monture"... Comprends tu?

_________________
“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau.”
avatar
yannkuza
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 5692
Age : 39
Localisation : 1 rue du dolmen, derriere le chene tri-centenaire
Description : Tu veux pas mon 06 non plus des fois?
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Jeu 28 Jan 2016 - 21:29

Bon bon bon ma situation à énormément évolué... Les neurologues mon fait comprendre que je pouvait plus bosser de nuit étant la personne qui surveille les ados... il mon remplacé et mi de jours au grand damne de mes collègues qui n'ont rien demandé. Tout allais bien jusqu'au 30 decembre en pleine vacances... crises... pas de fête que du repos, la rentrer... toit semblait allé mieu...en faisant le remplacement d'une collègue mercredi, j'ai refait une crise mais cette fois si au boulot... Je me suis ouvert Le crâne et j'ai je sais pas combien de point de souture... D'ailleurs je comprend pas les hôpitaux, je fait une crise ils me gardent une semaine, une fois ils me refusent de me soigner et la je m'ouvre le crâne je reste moins de 24h... (Après j'etait dans un état je me rappel de plus rien...) bref. J'en ai marre... Ma vie est à chier j'ai une tête qui fait peur des que je veux bosser un peut plus pour pas bosser cet été je fait une crise... et y a pas grand monde qui vient aux nouvelles... Je suis désolé j'aimerais être heureux mais je me demande si une dépression peut augmenter les crises??
En tout cas sa fait chier parce que ma vie à côté c le théâtre et la c'est foutu avec ce qu'ils me reste de visage... et j'aimerais sincèrement trouver quelqu'un mais qui vas être intéresser par un mec qui fini une fois sur deux dans l'hôpital qui frôle selon sa chute, la mort et que se sent seul autour... J'en ai marre, j'ai sincèrement marre de ma vie... J'ai rien ni personne pour moi. Je sais qu'un dépressif ne peut plaire au fille mais peut importe mon état d'esprit ça ne change rien... et puis avec la tête de frangestien c encore pire... (Desolé j'ai pas trop fait d'efforts d'écriture mais je sort des urgences et ma tête est tellement douloureuse...)
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par mycia le Jeu 28 Jan 2016 - 22:22

Bon courage Enea, mais je comprends pas qu'il est fallu attendre que tu vois les neuros et que ce soient eu qui te disent qu'il fallait plus travailler de nuit.
J'ai travaillé de nuit (pendant 2 ans) et la première question qu'on te pose à la visite médicale "vous êtes épileptique ?" et ensuite "vous êtes diabétique ?" car ç'est interdit dans les 2 cas.
Et j'ai du arrêté à cause de mes problème de santé.
Mais c'est clair, que lorsqu'on à pas le moral ça n'arrange pas les choses. Mon neuro me dit toujours, il faut vous changer les idées. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire.
avatar
mycia
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 48
Localisation : nord
Date d'inscription : 04/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Boucled'or le Ven 29 Jan 2016 - 6:24

Bon courage Enea, ce que tu traverses est difficile. Est ce que tu as un traitement anti-épileptique ?
avatar
Boucled'or
Membre Très Présent
Membre Très Présent

Féminin
Nombre de messages : 1860
Age : 43
Localisation : haute-marne
Date d'inscription : 09/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Enea le Ven 29 Jan 2016 - 10:20

Faut dire Mycia que je faisait avant l'internat le soutien scolaire le soir et que à vrai dire je ne leur avais jamais parler de mes problèmes de santé, tout bonnement car cela se produisait rarement. J'etait loin de me douter d'en faire trois en un mois et pire encore, une sur le lieu de travail...
Sinon oui Boucle d'or j'ai des médoc; mais je me pose sincèrement la question. La première j'avais dix neuf ans, je ne me suis pas soigner et cela m'arrivait une fois tout les deux ans... Maintenant je me soigne... Trois fois en un mois... Le problème c'est que je fait du théâtre et du cinéma... personne ne voudra de moi avec une tel pathologie...En plus je suis totalement défiguré, c'est super. Déjà que l'amour ne frappe jamais à ma porte, aujourd'hui je peut dire que... Je me plaint toujours...pfffff je devrai juste dire que j'en ai marre... Le pire c'est que je suis volontaire pour travailler plus...et... De toute manière jai une vie de merde, mon père est mort depuis quatre ans mon grand amour est parti et rien... pas une fille s'intéresse à moi, j'ai une santé de merde. Sans parler du travail qui est minable autant que le salaire... sincèrement je sais pas ce que je vais devenir mais devant moi je ne vois aucun avenir rayonnant, comme si la vie se vengeait de moi...
avatar
Enea
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par mycia le Ven 29 Jan 2016 - 12:42

Je vois que tu as une vie bien chargée aussi, travail de nuit, théatre etc... donc fatigue..
Il faudrait peut-être penser à lever le pied pendant un moment, se refaire une santé, faire des chose que tu aimes, te ménager physiquement, récupérer dès que tu sens la fatigue arriver. Je sais qu'à ton âge c'est pas facile de le faire mais il faut recharger les batteries (surtout que la saison n'est pas favorable en plus).
Après l'amour, souvent il te tombe dessus quand on le cherche pas.
avatar
mycia
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Masculin
Nombre de messages : 416
Age : 48
Localisation : nord
Date d'inscription : 04/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maître d'internat

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum