Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Aller en bas

Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Message par Hamaisquidonc le Lun 23 Juil 2018 - 10:15

Yop!

Voici un message comme si j'étais chez le psy, parce que je suis presque sûr que je ne suis pas seul à y penser.

ca vous est déjà arrivé de penser au jour où vous ne saurez plus gérer? Je ne dis pas que ça arrivera forcément mais que peut-être...

Et ça, ça m'angoisse terriblement.

J'ai passé ma vie à essayer d'être normal, plein de choses m'ont été refusées ou impossibles, d'une part a cause d'une hémiplégie et puis l'épilepsie est venue s'ajouter.

Il y a des jours où j'ai envie de laisser tomber, de toute façon je n'ai pas d'enfants, personne ne se soucierait de moi, qui se souviendrait de moi?
Oui j'ai des neveux, une soeur et des parents, mais quand ta propre nièce (et par ailleurs filleule) te dit "quand tu sera mort je veux ta belle voiture", ça te casse. elle a sans doute entendu parler ma soeur et ma mère parler d'un potentiel héritage...
Je suis marié aussi mais est-ce que je peux laisser mon épouse me porter à bout de bras?
Est-ce que j'ai le droit à la "forcer" (j'insiste sur les guillemets) à prendre soin de moi toute sa vie. Elle est au courant depuis le départ mais ça ne justifie pas ça....
Elle mérite mieux que de vivre avec quelqu'un qui angoisse à l'idée d'une crise ou de faire quelque chose à ma place parce que je n'y arrive pas.
C'est mon roc. ma bouée. C'est affreux, les conventions veulent que ce soit l'inverse.
Evidemment je n'en ai parlé à personne, si c'est pour me faire entendre dire les conneries habituelles...

Déprime? dépression? A la limite je m'en fous de savoir, toujours est-il que j'y pense de plus en plus régulièrement. J'ai déjà songé à comment régler mes affaires avant. Savoir pour la maison, les voitures, les comptes... Tout ça...

Si vous aussi vous avez ce genre de réflexions, parlons-en, Internet est un exutoire...

je ne sais pas pourquoi je poste sur ce forum, Ce n'est peut-être pas le plus indiqué pour ces choses là. L'épilepsie et ses inconvénients peut-être.
Si l'Admin veut supprimer ce post, pas de problème, je comprendrais :kissme:

avatar
Hamaisquidonc

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Message par Chlo' le Lun 23 Juil 2018 - 16:07

Hello ! Je suis touchée par ce que je lis là.
Je te conseille de parler de tes angoisses à ton neurologue, le Keppra est réputé pour donner des dépressions et des idées suicidaires ! Il est très dangereux sur ce point là. Il m'a longtemps été interdit pour cela, donc sois vigilant !

Si tu sens que tu es au pied du mur, que tu ne vois aucune solution à ton problème, c'est qu'il vaut mieux voir un psy, et saches que dans tous les cas, tu finiras par trouver une solution et que finalement c'était sous ton nez Smile

Tu sais, mon chéri aussi m'a ramassée un nombre incalculable de fois à la petite cuillère et pourtant on construit notre vie, on a des projets, une maison etc.. tu sais, si ta femme te soutien c'est parce qu'elle t'aime, et donc si elle t'aime je doute qu'elle souhaite te perdre, sa vie serait détruite sans toi. Donc non tu n'es pas un poids, et puis avec l'amour, tous les tracas sont surmontables et paraissent tout petits. Ne pense pas être un poids et vis !
En attendant, si tu as besoin de parler on est là, toute une communauté pour te soutenir et t'écouter. Et non, personne ne supprimera ton post parce que tu as le droit d'être écouté et entendu.
Courage à toi, tu vas t'en sortir !
avatar
Chlo'
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 430
Age : 25
Localisation : Villeparisis
Date d'inscription : 18/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Message par Hamaisquidonc le Lun 23 Juil 2018 - 17:23

C'était le fruit de mois de réflexions...
J'étais au courant pour le keppra mais ça fait bien plus de 10 ans que j'en prends 2005 je crois...
Je finirai bien un jour à en parler au médecin ou au neurologue, avouer sa faiblesse sur le net c'est une chose, en face-à-face avec quelqu'un ça en est une autre.
Ce n'est pas de la honte, plutôt une gêne.
Et du coup? que se passerait-il? Changer de traitement? Ok mais ça va être le bazar. Ici en Belgique, si je fais une crise à cause du changement de traitement c'est d'office un an sans conduire.
Aujourd'hui par exemple, un rien m'énerve. A commencer par Madame... qui est pourtant comme d'habitude et qui se demande ce qu'il se passe. Elle n'est pas responsable de mes vagues à l'âme...
Heureusement elle prend ça comme une grosse mauvaise humeur. La pauvre, je lui en fait baver Sad


Un vrai sac de noeuds, inextricable.
avatar
Hamaisquidonc

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Message par Chlo' le Lun 23 Juil 2018 - 18:37

Oui, mais il ne faut pas laisser ce genre de pensées gangrainer et pourrir. Pour la petite histoire, il y a environ six ans, j'ai fais une grosse dépression, j'étais au pieds du mur avec l'envie de me jeter sous la première voiture qui passait par là, j'ai fais la stupide erreur d'essayer d'y mettre un terme, j'ai vu ma famille bouleversée, plus angoissée et malheureuse que jamais, je pensais qu'il n'y avais aucune solution. J'ai finis par la trouver simplement : en devenant optimiste, en ne voyant que le bon, ça n'est pas venu du jour au lendemain, j'ai juste rencontré la bonne personne ceci dit le problème n'a pas été résolu en un claquement de doigts, j'ai juste trouvé quelques solutions pour sortir de l'isolement petit à petit, aujourd'hui j'ai mon compagnon, je viens de construire ma maison, je vis bien, j'ai un taf d'hôtesse à la fois sportif et tranquille, je suis heureuse dans ma vie, en cinq années je me suis relevée alors que je ne voyais aucune issue de secours. Elle était pourtant là, sous mon nez. Commence par voir le plus positif même dans les événements qui te blessent ! Exemple : on m'a dit dans un entretien qu'on ne pouvait pas me prendre parce que "vous comprenez, si le client le voit, c'est la honte", résultat, je me suis dit "tant mieux, je sais dès le départ quel est leur vrai visage, ils ne méritent pas mes services".
Tu peux donc t'en sortir, trouver une échapattoire, il y a une solution, c'est juste que tu ne l'a pas encore trouvée mais tu vas y arriver !
Avant de changer, vois avec ton neuro mais honnêtement ça peut peut-être aider, il faut juste son avis. Tu sais, je n'ai pas de voiture non plus, je fais 1h30 de transport pour aller au travail (3hjours) et ça me va très bien Smile
Ne t'inquiètes pas pour ta femme, elle ne t'en tien certainement pas rigueur, elle sait quelle est la raison, par conséquent, elle sait que tu n'es pas malveillant. Ne te tracasse pas, essaye de lâcher prise, si tu sens que tu es agressif, vas prendre l'air, inspire et expire profondément.
Petite astuce pas banale : essaye de sourire, souris un max parce que sourire rend heureux ! C'est prouvé scientifiquement ! Smile
Fais des exercices de relaxation également, ça marche bien en général.
Dans tous les cas, appelles rapidement ton neurologue, il n'y a aucune honte à ça, même si c'est gênant. La mienne connait très bien mon parcourt et ça aide dans la façon de traiter la maladie. Un psy ne fait jamais de mal, ça peut vraiment beaucoup aider.

Courage ! Le sac de noeuds n'est pas insurmontable, tu vas y arriver ! Ne t'isoles pas et mets toutes les chances de ton côté !
avatar
Chlo'
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Féminin
Nombre de messages : 430
Age : 25
Localisation : Villeparisis
Date d'inscription : 18/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Message par nihil le Mar 24 Juil 2018 - 7:42

Salut Hamaisquidonc !

Je crois que je te comprends.

Je ne sais pas a quel point le keppra en est responsable, (je lui suis très reconnaissant d'avoir considérablement diminué mes crises, mais c'est vrai que la contrepartie est cher payée) mais en ce qui concerne les pensées qui t'isolent et te font souffrir, je connais. J'ai craqué et démissionné de mon job le mois dernier, (en même temps le rythme soutenu de la restauration accompagné de café, c'était pas franchement l'idée la plus brillante que j'ai eu) la dépression et la solitude se sont installées, mais je sais que ça va passer, comme a chaque fois.

La clé, comme le dit Chlo, c'est d'arriver a positiver. Par exemple, si j'ai un tas de choses a faire ou a résoudre, je prendrai le temps de faire une pause, de boire une limonade peinard en terrasse d'un café, mais pas pour réfléchir ou me préoccuper de quoi que ce soit, juste pour me rendre compte du plaisir que j'ai de faire cette pause en observant ce qui m'entoure.
Il est important, dès qu'une pensée négative surgit, de la pointer du doigt comme si tu te moquais en public un gamin qui vient de se faire choper en train de voler des bonbons, elle laissera alors sa place a une pensée plus légère.

Lorsque le suicide vient titiller mes pensées, j'essaie de me rappeler que l'inverse marche aussi, que les moments de bonheur je les vis pas non plus a moitié, et qu'ils n'attendent que ce moment ou je décide de me relever.

Je me souviens, lorsque j'étais en couple, de la culpabilité que j'éprouvais a l’égard de ma copine, de cette peur de ne pas la mériter et ça m'empêchais d'être heureux avec elle, ça creusait une énorme distance entre nous. Rassures toi, certains hommes soi disant "normaux" sont de véritables enf***** insensibles, ce qui n'est pas ton cas, et ta compagne le sait.

Les gens sont parfois maladroits. Toi tu es sensible. Tu dois arriver a t'aimer, et c'est parfois difficile d'y arriver a travers le regard inquiet des autres. Si tu arrives a te rassurer, ils te regarderont d'un air rassuré, ce qui va grandement t'encourager !
avatar
nihil
Membre Actif
Membre Actif

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Localisation : languedoc-roussillon (Ceret-66)
Date d'inscription : 23/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Message par M65 le Mar 24 Juil 2018 - 22:26

Bonjour Hamaisquidonc !

Je comprends un peu ta situation car ma vie est parsemée d'épreuves : un accident de la route avec séquelles, un opération de l'épi qui est un échec total, un épreuve difficile pour avoir un enfant...

Je te comprends ; je penses qu'il te serait utile de travailler ta façon de percevoir les choses de la vie.

Mon épi m'interdit de conduite, mais un mois sans crise est pour moi génial (j'en suis heureuse, réellement).
Je ne peux plus rester debout en continu, mais je vois surtout que j'ai réussi à remarcher, contrairement aux pronostics médicaux.
J'ai eu besoin de 5 ans pour tomber enceinte, avec une grossesse où il y a eu des crises tonico-cloniques...Mais je vois surtout qu'il n'y a pas eu de chutes.. Et que mon enfant a un développement psycho-moteur normal.

J'ai connu des phases comme la tienne ; me concernant : fauteuil roulant, dépendance des autres, douleurs importantes en continu, peur d'avoir une spina bifida ou une anomalie du coeur pour mon fils...
Des phases dépressives où l'on arrive pas à voir le bout et où l'on a l'impression d'arriver à bout de tout ce courage que l'on a "dépensé"...

Alors je regarde le positif du présent...

Je dépends de mon mari pour beaucoup de choses mais il a accepté ma maladie depuis longtemps..Et il me dit toujours : "bah, arrête !" quand j'évoque que je lui pèse et l'empêche de faire pas mal de choses...
Il a tu sa souffrance durant la grossesse pour me laisser vivre normalement ; mais je l'ai rendu heureux en le rendant père...
Je suis consciente que j'ai beaucoup de chances d'avoir un conjoint tel que lui, mais si ce n'était pas le cas, je prendrai mon travail en compte, mon goût pour la lecture et la musique, la région où je vis que j'apprécie bcp..

Chacun d'entre nous a un caractère différent et réagit différemment à la même situation.
Je ne sais pas si je réponds bien à ton "besoin" ; je l'espère.

En espérant répondre à ton besoin,
avatar
M65
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Féminin
Nombre de messages : 276
Age : 40
Localisation : quelque part...
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-être que je ne verrai pas mes 40 ans... ou 50...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum