Rivotril - clonazépam

Aller en bas

Rivotril - clonazépam Empty Rivotril - clonazépam

Message par Nesejet le Lun 11 Aoû 2008 - 11:53

Pour les présentations :

RIVOTRIL


Molécule(s)
Clonazépam


Classe thérapeutique
Anticonvulsivant de la famille des benzodiazépines



Laboratoire(s)
Indications
RIVOTRIL est utilisé pour traiter certaines formes d'épilepsie graves.

Informations pratiques
RIVOTRIL peut entraîner une dépendance.

RIVOTRIL est délivré seulement sur ordonnance.


Mode d'action
Le clonazépam (principe actif de RIVOTRIL) agit au niveau du système
nerveux central (dans le cerveau) pour empêcher une stimulation
excessive de certaine zone et la survenue de crise d'épilepsie.


En cas d'oubli
L'horaire des prises doit être strictement respecté. Lors de déplacements,
munissez-vous d'une copie de votre ordonnance pour éviter de sauter une
prise en cas d'oubli du médicament. Conservez à l'abri de la lumière.
Attention : Ne pas doubler la dose.


Effets secondaires
On observe parfois avec RIVOTRIL des trous de mémoire, une mauvaise
coordination des mouvements, une somnolence (en particulier en début de
traitement et chez les personnes âgées). Le médicament peut
éventuellement provoquer une irritabilité et une excitation. En cas de
doute, consultez votre médecin traitant le plus tôt possible.


Contre-indications /
Précautions d'emploi
Les benzodiazépines ne doivent pas être utilisées en cas d'allergie aux benzodiazépines.
Les benzodiazépines ne doivent pas être utilisées en cas d'insuffisance
respiratoire. La prudence est de rigueur en cas de myasthénie.
L'arrêt brutal expose à la réapparition des crises, les doses doivent donc être
diminuées progressivement. Ayez toujours une ordonnance de secours du
vous..

Seul le médecin peut apprécier le risque en cas de grossesse. L'allaitement est déconseillé.

Les enfants et les nourrissons ne doivent recevoir RIVOTRIL que sous contrôle médical.

Chez le sujet âgé ( 60 ans), RIVOTRIL peut entraîner une somnolence ou des
sensations vertigineuses. Consultez votre médecin traitant.

Les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines doivent être avertis des risques de somnolence.

Seul le médecin peut adapter la posologie en fonction de l'effet obtenu.


Interactions
médicamenteuses
RIVOTRIL peut interagir avec de nombreux autres médicaments, notamment avec les sédatifs et l'alcool.

Surdosage
Le surdosage peut se manifester par sommeil profond, puis un coma. En cas
de doute, contactez immédiatement le centre antipoison le plus proche.


Pour mon utilisation :

Je prends du rivotril quand les crises nocturnes deviennent trop fréquentes (c'est donc un traitement d'appoint.) .
En temps habituel, j'ai 20 mg d'urbanyl.

Le rivotril (je l'appelle aussi "coup de massue" :mrgreen: ) , me permet de dormir plus profondément. C'est à dire que même si je fais encore des crises, je ne m'en rend pas compte car je suis trop bien dans les bras de Morphée Sleep .

Par contre les réveils sont difficiles, vertiges, parfois nausées, et tant que je n'ai pas pris mes deux cafés du matin (8H - 10H), il m'arrive d'être somnolent. Ce qui peut paraitre bizarre, c'est qu'une fois passé tous ça j'ai l'impression d'être plus "reposé" qu'avec de forte dose d'urbanyl (qui est censé avoir les même propriété que le rivotril, la fatigue en moins).

Je prenais aussi un quart de cachet (un cachet = 2mg) quand je sentais une crise arriver dans la journée... parfois ça la stoppait.
Nesejet
Nesejet
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 2248
Date d'inscription : 01/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Rivotril - clonazépam Empty Re: Rivotril - clonazépam

Message par Invité le Lun 11 Aoû 2008 - 15:32

Je viens de commencer le traitement au rivotril et je n'ai pas encore constaté trop d'effets secondaires désagréables
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Rivotril - clonazépam Empty Re: Rivotril - clonazépam

Message par ludivine le Lun 11 Aoû 2008 - 15:58

Salut content de te revoir (ok, je suis hors-sujet)
ludivine
ludivine
Membre Plus
Membre Plus

Féminin
Nombre de messages : 1906
Age : 36
Localisation : Je bouge tout le temps...
Description : Comme une coquille vide...
Date d'inscription : 10/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Rivotril - clonazépam Empty Re: Rivotril - clonazépam

Message par Nadine le Dim 17 Aoû 2008 - 20:32

Je ne pourrais pas citer tous les médicaments par lesquels je suis passée tellement j'en ai eu. J'ai souvent changé de neurologue et il me changeait mon traitement. Après des nouveaux "médocs" sortaient alors on l'essayait. Mais je gardais le rivotril 1/4 le soir avant de me coucher en cas de mauvaises journées. A ma dernière consultation j'ai pratiquement fait mon ordonnance. Eh oui vu que les crises étaient toujours là malgré tous ces médicaments dont certains m'ont bouzillés la santé : perte de mémoire, prise de poids, fatigue... J'ai demandé à mon neurologue de me mettre que sous Di-hydan et rivotril en cas de besoin car oui je trouve qu'il me fait effet. Depuis, un peu de changement mais je me prends en main et me dis qu'il n'y a pas que les médicaments mais moi aussi j'ai ma part de travail. J'essaie de me coucher + tôt car du sommeil on en a beaucoup besoin, je me parle beaucoup surtout lorsque je me sens tendue. Un sacré boulot sur moi même. Si vraiment je n'y arrive pas seule, alors je prends du rivotril sans en abuser car je ne veux devenir dépendante. Je maudis les médicaments.
Dsl j'ai fait un roman pour parler du rivotril Embarassed
Nadine
Nadine
Membre Actif
Membre Actif

Féminin
Nombre de messages : 110
Age : 51
Localisation : BAGNEUX
Date d'inscription : 23/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rivotril - clonazépam Empty Re: Rivotril - clonazépam

Message par panthere noire le Lun 18 Aoû 2008 - 5:41

je voudrai juste faire une parenthèse sur le café depuis qu eje l'ai banni chose qui est difficile a faire , je fait moins de crise.
pas mal de boisson en on coca,the-froid (par foi avec de la théine), enfin je vai plutôt faire celle qui en on pas.

orengina. sprit, sinalco ,l'eau. le reste en on qui son parfois non étiqueter. donc evidament c'est dificile de le savoir. si vous avez des problème pour dormire le cafer c est a proscrire.
avatar
panthere noire
Membre Hyperactif
Membre Hyperactif

Masculin
Nombre de messages : 319
Age : 44
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Rivotril - clonazépam Empty Re: Rivotril - clonazépam

Message par chantal le Lun 18 Aoû 2008 - 6:37

Je prend également du Rivotril en cas de besoin seulement. lorsque j'ai une petite crises ( comme une mini aura qui abouti pas ) jen prend un comprimé. lorsque je suis nerveuse et plus a risque jen prend un aussi. j'ai des 0.5 mg . je les prend de moins en moins souvent. maintenant si jen prend 1 par mois c'est beau!
chantal
chantal
Membre Plus
Membre Plus

Féminin
Nombre de messages : 97
Age : 35
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 25/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Rivotril - clonazépam Empty Re: Rivotril - clonazépam

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum